Bienvenue


Bienvenue sur ce blog,
pour rester en contact lors de mes voyages.
A bientôt avec nos chers animaux.

mardi 11 octobre 2011

Voyage au Botswana et au Zimbabwe

Et oui je suis toujours là ... J'étais juste parti m'aérer le mental en Afrique durant cette période. Voici donc un rapide apercu  de ce trip.


 Direction l'Afrique.
  

      Botswana, delta de l'Okavango et réserve de Moremi.

Après un survol du delta avec un petit avion, me voici arrivé sur place. Quelques ballades dans les canaux et de sympathiques rencontres.



Sur terre, des ratels que je n'avais pas encore rencontrés dans la nature. Les lions ont également fait partie des observations pour ne pas dire qu'ils observaient nos déboires.



Sur cette partie du voyage, ce sont les lechwes qui m'ont le plus enchanté avec leurs gracieuses fuites dans les marécages.



 

      Zimbabwe, au bord du Zambèze.

Passage de frontières, dans le nord du Zimbabwe avec une petite halte aux chutes Victoria.


Puis direction pour l'intérieur des terres. Après une heure de route me voici arrivé à destination dans un lodge situé sur les bords du Zambèze. Nous sommes absolument seuls (sans touristes) sur une surface de 550 km2. Notre jeep a toute latitude. C'est très agréable. L'apéro se boit en pleine savane. (ici avec un troupeau de buffles).



Le but de mon voyage étant axé sur la recherche de la Sable, l'hyppotrague noir, la pression était grande car 10 jours déjà que l'on en cherchait sans succès.
Puis un jour la chance tourna. 
Nous appercevons un hyppotrague. Chic, maintenant qu'on en a un, on ne le lache pas. Histoire de faire au moins une belle photo. Mais l'animal est craintif et il en décide autrement. C'est alors une heure de course/poursuite dans le bush. Pourvu qu'on ne crève pas une nouvelle fois !

Puis l'animal, maintenant habitué à notre présence, rejoint un espace aéré où il rejoint un petit groupe de ses congénères. C'est alors qu'un autre mâle s'approche. Le crash va avoir lieu. Mais ce ne sera qu'àprès une longue procédure où tels 2 boxeurs, ils vont s'évaluer, s'intimider, esquisser des coups de tête, tout celà en tournant par petits pas millimétrés en une ronde très lente. Puis ils s'agenouillèrent et les puissants coups de boutoir des cornes commencèrent. 
En une seconde, un nuage de poussière et 2 lutteurs à l'oeuvre.




Je n'en espérais pas tant mais la nature est comme cà, généreuse quand on sait être patient et attentif.