Bienvenue


Bienvenue sur ce blog,
pour rester en contact lors de mes voyages.
A bientôt avec nos chers animaux.

mercredi 11 juillet 2018

Kanha Diaries 2018 – Episode V


 La traque du tigre... 


Pour une expérience magique dans les forêts grandioses de Kanha !! 

KNP – T76 Naina + cubs © Vincent Dabadie 20/04/2018



On dit souvent que les maîtres mots de la quête du tigre sont chance et patience dans une combinaison loin d’être toujours équilibrée… Ainsi, est-il possible de tomber nez-à-nez avec un tigre sans même l’avoir désiré ni cherché, fortuitement, pour peu que notre bruyante intrusion ne l’importune pas au point de le faire fuir. Les choses paraissent alors faciles, donnant l’illusion du caractère automatique de la rencontre.

Tranquillement tapis dans les sous-bois, profitant des feuillages encore humides à l’abri de nos regards inquisiteurs, il peut alors décider à sa guise de nous mettre à l’épreuve des heures durant, en pleine chaleur, pour ne se montrer que lorsque la soif l’indispose…mais le tigre n’est pas ingrat et il sait récompenser ceux qui prennent le temps de le comprendre et de respecter son rythme et ses habitudes. Cette « récompense », nous avons eu le bonheur de la vivre récemment à Kanha et de vous la conter dans l’épisode II de "Kanha Diaries".

Chance et patience ne sont pourtant pas les seuls ingrédients… L’art de la traque augmente en effet considérablement les chances d’une rencontre… 

La veille de ce matin-là, nous avions décidé, après maintes réflexions, de nous séparer de notre guide attitré, démotivé et visiblement peu soucieux de partager avec nous les expériences vécues dans ces forêts mythiques… Les évènements allaient nous donner raison et nous firent la connaissance d’un « guide traqueur » alliant connaissances naturalistes et talents de pisteur…

Une autre aventure pouvait commencer dans les empreintes du tigre ! 

Accompagnant les premières lueurs du jour, des signes très encourageants laissent augurer une matinée d’exception… 
Au détour d’une piste, un python sort de son trou et « serpente » devant notre jeep alors que nous sommes en chemin pour la zone centrale de Kanha…

KNP – Python des rochers © VD 20/04/2018

Quelques instants plus tard, c’est au tour d’un lièvre indien de venir nous saluer à bonne distance alors que nous entamions à peine la recherche du tigre.

Il est très rare de parvenir à observer successivement ces deux animaux, d’habitude très discrets et qui ne s’aventurent guère à découvert ! 

KNP – Lièvre indien © VD 20/04/2018 

Plus de doute, les forêts de Kanha sont bien décidées à nous dévoiler la vie secrète de leur antre... Notre guide se tient à l’écoute du moindre son et redouble de vigilance pour détecter les empreintes laissées par le seigneur des lieux. Il fait stopper notre véhicule pour mieux décrypter le langage de la forêt et distinguer les bruits capables de trahir la proximité du grand fauve… Ça y est, nous sommes sur sa piste, les traces relevées en divers emplacements sont toutes fraîches et permettent de recouper les hypothèses de déplacements… Ce n’est pas un tigre mais une famille qui laisse ces « pugmarks » de tailles différentes ! 


KNP – T76 Naina © VD 20/04/2018 

Le réseau de pistes de Kanha est dense et quadrille parfaitement les patchs de forêts nous laissant ainsi de bonnes chances. Mais comme toujours, nous sommes tributaires du bon vouloir de notre hôte qui aura perçu notre présence bien avant qu’il ne se trouve à portée de notre vue… A chaque croisement, guide et driver (chauffeur) engagent des conjectures sur le comportement de la petite famille…


Puis soudain, les mots tant espérés retentissent dans la bouche de notre guide « Tiger, Tiger ! »… La folie du tigre peut désormais s’emparer de nos âmes… D’autant que cette magnifique femelle n’est pas seule… Ses 4 rejetons font irruption des fourrées pour la rejoindre et nous inviter dans ce « ballet » improvisé. 


Après ce moment de joie intense partagée par tous les occupants de la jeep, une question nous ramène à la réalité : va-t-on assister à une scène furtive comme bien souvent dans pareille circonstance ou sera-t-on en mesure de pénétrer l’intimité d’une famille de tigres sans la perturber et prolonger ainsi ces moments magiques ?

La réponse ne se fit guère attendre. Notre équipe fait montre d’une grande virtuosité car la situation impose de témoigner au souverain incontesté le respect qui lui est dû... même si nous sommes seuls, une distance de sécurité doit être systématiquement respectée afin de mettre la mère en confiance et lui permettre de négliger notre présence pour se concentrer sur sa progéniture.

Se tiennent devant nous Naina (T76) et le fruit de sa première portée, trois mâles et une femelle très gracile. Naina est une tigresse dominante de la zone touristique centrale de Kanha qui s’est accouplée avec le mâle qui règne sans partage sur ce vaste territoire, Bajrang (T64). Cette jeune et belle tigresse est réputée pour être assez timide. Nous disposons de ces informations très rapidement, ce qui permet également d’ajuster nos actions aux comportements de la petite « troupe ».

KNP – jeunesse curieuse © VD 20/04/2018 

Bien que conservant une distance de confort, la tigresse décide rapidement de prendre la piste à l’opposé de notre position. Âgés d’une dizaine de mois environ, les jeunes sont très mobiles et joueurs et les déplacements sont toujours compliqués. Il faut profiter des températures clémentes du début de matinée pour les longues marches afin de pouvoir s’économiser aux heures les plus chaudes.

A une distance oscillant entre 50 et 100 mètres, nous suivons la mère et ses petits et nous constatons très vite que deux des trois mâles sont beaucoup plus craintifs et alternent entre les franges de la piste et les fourrées en bordure. Nos objectifs nous autorisent à rester éloignés tout en ne ratant rien du spectacle. Difficile toutefois de les conserver tous les 5 dans le viseur…guide et driver réalisent un travail admirable de justesse pour nous rapprocher mais pas trop lorsque la troupe s’arrête quelques instants avant de repartir…

KNP – jeux de tigres © VD 20/04/2018

La scène est réellement fantastique et nous mesurons l’opportunité rare qui s’offre à nous de pouvoir jouir du comportement totalement naturel de ces tigres qui arpentent la piste sans avoir à la partager avec des jeeps aux moteurs bruyants…déjà une vingtaine de minutes que nous les accompagnons lorsque Naina décide de s’arrêter au pied d’un arbre suivie de près par le mâle dominant de la portée et la petite femelle.

KNP – alignement parfait © VD 20/04/2018 

La suite est une incroyable démonstration des liens sociaux étroits qui unissent mère et petits durant les deux premières années de leur existence: le mâle s’approche pour solliciter quelques caresses de la mère qui les lui accorde bien volontiers mais non sans lui témoigner au passage quelques signes d’agacement, tous crocs dehors... galvanisé par ce qu’il perçoit comme des encouragements, celui-ci continue fièrement son chemin dans notre direction en déployant sa queue dans un geste conquérant, dessinant de somptueuses arabesques.

Puis après avoir reniflé un arbre et s’y être frotté, il revient vers la mère qui s’est levée entre temps…elle nous fait face et évalue si nous représentons un danger…très peu intéressé par ces préoccupations d’adultes, le rejeton préfère se laisser lourdement tomber à la renverse juste devant elle pour redevenir le centre de son attention…

KNP – "les quatre fers en l'air" © VD 20/04/2018

... il se roule par terre comme un enfant capricieux et finit par prendre la pose pour nous toiser d’un regard supérieur….sa sœur reste quant à elle placide et réservée à l'abri du corps massif de sa mère, nous gratifiant de temps en temps de quelques regards charmeurs. Pour souligner un peu plus le caractère rare de la scène, rien de mieux que l'écrin de la forêt de sals et une piste sinueuse ornée de magnifiques arbres !

KNP – Fier de ma maman © VD 20/04/2018 

L’arrivée d’une jeep sonne la fin du « show »….la mère allongée paisiblement donne les derniers signes d’affection au mâle dominant de la portée tandis que sa fille reste tranquillement à l’arrière…elle leur transmet les consignes d’un départ imminent pour rejoindre le cœur de la forêt et poursuivre leurs jeux à couvert. Soudain, elle se lève semblant percevoir un danger provenant du sous-bois. Désormais, les trois tigres tournent la tête…peut-être s’agit-il d’un appel à destination des deux peureux restés à l’écart de la piste aux « étoiles ».

Bientôt, ce sera tout un cortège de véhicules remplis de familles surexcitées qui nous extirpera de ce rêve éveillé…

KNP – Fin du rêve © VD 20/04/2018

Nous sommes alors pris par un léger sentiment de frustration bien vite dissipé par la vision de la joie des indiens et le visage émerveillée des enfants assistant au spectacle de la tigresse s'enfonçant dans les bois avec ses petits...

Sur le chemin du retour, le silence s'installe dans la jeep, nous laissant à nos rêveries.


Textes et photos Vincent Dabadie
© Blog Pierre Chéron - L335-3 du Code de la propriété intellectuelle