Bienvenue


Bienvenue sur ce blog,
pour rester en contact lors de mes voyages.
A bientôt avec nos chers animaux.

mardi 9 janvier 2018

Transfert de tigres (2) à Buxa : une première entre Etats indiens !?!

Une dizaine de tigres provenant des réserves de Manas et Orang localisées dans l’état d’Assam doivent être transférés prochainement dans la réserve de Buxa située dans l’état du Bengale Ouest.
Deux autres tigres en provenance des réserves de Kaziranga et Nameri situées également dans l’état d’Assam devraient compléter cet ambitieux programme de repeuplement de la Tiger Réserve de Buxa dont les quelques spécimens repérés ces dernières années auraient déserté les lieux pour migrer au Bhoutan, pays frontalier de la réserve.
S’agissant de la logistique pour le transport, il est prévu d’héliporter les tigres afin d’éviter les trajets longs et incertains par la route.

Il est intéressant de noter que cette relocalisation trans-étatique à l’intérieur de l’Inde constitue encore à l’heure actuelle une véritable gageure puisque les états rechignent en général à proposer des individus à d’autres états Blog Pierre Chéron perpétuant ainsi une compétition quelque peu malsaine entre eux alors même que certaines Tiger Réserves ont une faible population de tigres (cf. tableau des populations de tigres des différentes réserves rapportées à la superficie des parcs - dans la partie dossier de ce blog).

Kaziranga mars 2017 © Crédit photographique Vincent Dabadie
Il faut reconnaître en parallèle que les moyens très limités de monitoring et de protection des tigres dans certains parcs font obstacles à un accroissement rapide de la population à partir de la réintroduction de quelques individus comme cela fut le cas à Panna (certaines voix s’élèvent notamment pour contester l’obtention de résultats dans le cadre du projet de Buxa sans une étroite coopération entre les gestionnaires de la Tiger Réserve et les autorités du Bhoutan).
Ces réticences des états indiens à collaborer activement ralentissent la mise en place d’un programme national de préservation de la diversité génétique de l’espèce et d’équilibre des populations présentes dans les différentes réserves, certaines étant désormais saturées (Ranthambore, Kaziranga, Corbett, Tadoba ...), alors que d'autres sont au contraire quasiment vides (Namdapha, Pakke,Dandeli-Anshi, Amrabad, Dampha ...). Blog Pierre Chéron Signalons que les réserves de tigres représentent environ 2% du territoire indien avec des densités très variables allant de plus de 10 individus pour 100 km² à moins de 1 individu pour 100 km² ! Parmi les réserves les plus peuplées en tigres, deux sont situées dans l’Assam (Orang et Kaziranga).
Hindustan Times du 17/06/2017

Toutes les initiatives de coopération entre états indiens doivent donc être encouragées au même titre que celles qui visent à restaurer ou créer des corridors pour assurer la connexion des habitats protégés du tigre et permettre un brassage génétique minimum des individus en évitant l’isolement des populations.
La région concernée par le transfert de tigres à Buxa est quant à elle connectée à d’autres réserves, pas uniquement indiennes, dans la mesure où elle appartient au plus vaste couloir « naturel » pour la migration des tigres formé par la ceinture du Teraï.
Des scientifiques et naturalistes appuyés par le WWF et l’association Panthera tentent de promouvoir depuis quelques années un projet très ambitieux visant à garantir la continuité d’une bande de territoires sauvages de 2000 km de long Blog Pierre Chéron couvrant les états de l’Inde, du Népal, du Bhoutan et du Myanmar et qui pourraient constituer à terme le « sanctuaire » le plus sûr pour la survie du Tigre Royal du Bengale au niveau du sous-continent indien.
Kaziranga mars 2017 © Crédit photographique photo de tigre X
et photos suivantes Vincent Dabadie

Preuve que les réflexes de coopération se mettent en place petit à petit l’Inde, le Népal, le Bengladesh et le Bhoutan vont conduire des opérations simultanées et coordonnées de comptage en 2018 afin d’éviter notamment des doublons dans le dénombrement des individus. Les états ont en effet pris conscience que l’enjeu des réflexions dépasse le simple cadre régional, les tigres ne se soumettant pas aux frontières tracées par les hommes !

1 commentaire:

  1. Emboîtant le pas des états de l'Assam et du West Bengale, le Madhya Pradesh et l'Odisha se seraient entendus pour un transfert de deux tigres de la réserve de Bandhavgarh située dans le Madhya Pradesh vers la réserve de tigres de Satkosia dans l'Odisha, celle-ci n'abritant plus qu'un couple de tigres âgées plus en mesure d'assurer une descendance (source The Indian EXPRESS du 07-02-2018)...une bonne nouvelle dans la perspective de repeupler cette réserve de 970 km² !!

    RépondreSupprimer